12 juin, journée mondiale contre le travail des enfants

11 June 2020

D’après l’Organisation Internationale du Travail (OIT), 152 millions d’enfants dans le monde sont contraints de travailler La Convention n°182 sur les pires formes de travail des enfants de l’OIT ainsi que par la Convention relative aux droits de l’enfant de l’ONU encadrent pourtant cette thématique mais l’application de ces contraintes légales n’est pas effective dans de nombreux pays.

De plus, et bien qu'il n'existe pas encore de vue d'ensemble du nombre d'enfants qui ont dû travailler depuis le début du confinement, les Nations unies estiment que 66 des millions d'enfants sont menacés de pauvreté extrême et d'exploitation en raison de la pandémie de Covid-19.

Terre des Hommes Suisse s’implique sur le terrain à plusieurs niveaux afin de protéger les enfants et les jeunes des pires formes de travail, souvent synonymes d’exploitation. Des campagnes d’information et de sensibilisation auprès des enfants, leur famille et les communautés permettent d’informer sur les risques d’exploitation et de prévenir les pires formes de travail des enfants. En coordination avec les services sociaux, les partenaires locaux offrent un soutien aux enfants et jeunes (appui juridique et accompagnement psycho-social) et leur proposent des solutions pour dessiner un avenir meilleur. Les enfants engagés dans ces activités bénéficient d’une réintégration dans le système scolaire ou d’un appui pour exercer une activité professionnelle.

En 2019, à l’occasion des 30 ans de la convention internationale relative aux droits de l’enfant, Terre des Hommes Suisse a permis à des enfants et jeunes de différents pays d’exprimer leurs recommandations auprès des Etats afin d’être notamment mieux protégés face aux pires formes de travail et risques d’exploitation.  

•    Au Pérou, Terre des Hommes Suisse met en place plusieurs fois par année des campagnes de prévention afin de lutter contre la traite et l’exploitation des enfants notamment dans les zones d’extraction minière où les filles mineures sont exploitées sexuellement.
•    En Inde, les enfants sont retirés des activités de ramassage des ordures ou de la fabrication intensive de tapis et accèdent à des centres de scolarisation leur permettant de réintégrer l’école publique après une remise à niveau.
•    En Haïti et au Mali, Terre des Hommes Suisse s’investit pour la protection des enfants employés dans la domesticité et recherche des solutions pour enrayer ce phénomène.

Terre des Hommes Suisse agit concrètement pour permettre aux enfants de voir leurs droits respectés dans des réalités multiples du terrain et s’engage afin de mettre un terme aux pires formes de travail des enfants conformément aux Objectifs du développement durable.

 

Thaïs Touch, le 12 juin 2020