Accès à l'éducation dans les Andes

Chajlaya/Bolivie

Un internat pour étudier sans devoir marcher des heures, une formation adaptée au contexte local, et la participation des familles et des autorités pour mener à bien le projet: la communauté andine de Chajlaya unit ses efforts pour la jeunesse!

A Chajlaya, en Bolivie, des enfants et des adolescents doivent marcher des heures pour pouvoir étudier. Ils vivent très loin du centre urbain où se trouve le Colegio Nacional, à une distance de deux à quatre heures de marche de leur établissement scolaire. Et tout se complique encore en période de pluies!
D’où la nécessité d’un internat qui accueille les élèves et leur propose également une formation technique, dans cette région qui vit de l’agriculture et de l’élevage.

L'action de Terre des Hommes Suisse

Le premier étage de l'internat est terminé et accueille aujourd'hui 11 garçons et 5 filles dans deux dortoirs séparés, une cuisine agencée, des douches et toilettes. Cet établissement représente pour eux la seule possibilité d’avoir accès à une éducation secondaire complète!

En 2014, le deuxième étage se construit avec des salles pour des ateliers socio-éducatifs et technico-productifs. Grâce à ce nouvel étage, les élèves vont pouvoir bénéficier d'une scolarité de qualité tout en ayant l’opportunité de suivre une formation professionnelle en relation avec les besoins de la région.

Les élèves sont poussés à répliquer cet apprentissage avec leur famille. Cette mise en pratique de productions agricoles, de petits élevages, de tissage artisanal permet non seulement d'améliorer les conditions de vie des habitants, d'équilibrer l'alimentation quotidienne et donc de promouvoir la santé, mais également de valoriser la culture locale communautaire et de promouvoir la génération de revenus. Un chemin vers l'autosuffisance de l'internat.

Cicra, partenaire de Terre des Hommes Suisse, est une ONG bolivienne fondée à la Paz en 1997 par un groupe d'universitaires et de leaders paysans. Sa vocation est d'aider au développement et à l'amélioration des conditions de vie des communautés paysannes de la région andine voisinant le lac Titicaca, dans l'altiplano "paceño".

Cicra assure la mise en oeuvre de toutes les phases du programme: construction de l'internat, scolarisation et formation des enfants et des jeunes. Tous les acteurs locaux sont mobilisés: communautés paysannes, syndicats et leaders, gouvernements municipaux, autorités scolaires et enseignants, ainsi que les parents.

L'internat a été construit sur un terrain de 500 mètres carrés cédé par les autorités du district et par le Colegio, et les familles des élèves collaborent activement à la construction de l'internat. Cette manière de faire participative provient du concept de «suma q’amaña», le «vivre bien ensemble», aujourd’hui inscrit dans la constitution bolivienne. C’est une tradition de travail collectif et solidaire propre aux cultures andines et qui privilégie la communauté, le respect, l’équilibre avec l’entourage et la diversité.