Accueil au centre éducatif Maria Parado de Bellido

Lima / Pérou

Une collaboration inédite entre Etat, ONG et société civile

Le quartier de Ventanilla Alta est l'un des quartiers les plus défavorisés de Lima. Il regroupe plus de 520’000 habitants qui ne bénéficient pas d'infrastructures publiques de santé et d'éducation suffisantes, qui souffrent de problèmes de sécurité et du manque de perspectives pour les jeunes. En effet, les centres médicaux, les écoles et les services de sécurité sont largement insuffisants alors que la population a triplé en dix ans avec l’arrivée de migrants qui proviennent des zones rurales. Les mères assument souvent seules l’entretien et l'éducation de leurs enfants. Elles sont alors contraintes de travailler, mais faute de structures d’accueil, les enfants restent enfermés à la maison sous la garde de leurs frères et sœurs aînés, ou trainent dans la rue où les risques d’abus et de violences les guettent.

L'action de Terre des Hommes Suisse

L’association María Parado de Bellido (MPB),  partenaire de Terre des Hommes Suisse, est un club de mères créé il y a plus de vingt ans dans le but d'offrir des aliments à des familles particulièrement défavorisées (sans travail, souffrant de maladies graves, avec des enfants handicapés, des personnes âgées, etc.). Depuis des années, cette association cultive de manière communautaire près de 1000 m2 de légumes et de fruits bio pour améliorer l'alimentation des familles et en diminuer les coûts.

Actuellement, l'association MPB permet par ailleurs à 130 femmes de suivre des ateliers de formation et offre une garderie pour près de 130 enfants de six mois à six ans. Ces infrastructures sont particulièrement utiles dans un quartier où 40% des mères sont célibataires et assument à elles seules l'éducation de leurs enfants.

Terre des Hommes Suisse a participé au financement d’une école sur le terrain de l’association. Une collaboration a été mise en place entre les associations de parents d’élèves, la mairie et l’association MPB. Les enseignants de l’école sont rémunérés le matin par l’Etat, et l’après-midi par l’association MPB qui propose un soutien scolaire, des activités récréatives (peinture, danse, musique, atelier psychomoteur), une collation et un appui psychologique qui permettent d'assurer aux enfants l'accès à une éducation de qualité et des prestations non proposées par le secteur public.

Un club de mères qui s’engage pour ses membres, et pour tout le quartier!