Lutte contre la violence envers les jeunes

Cali / Colombie

Le programme lutte contre la violence dans certains quartiers, recrée du lien social et redonne un sens au projet de vie des jeunes, notamment ceux recrutés par des groupes armés.

À Cali, troisième plus importante ville de Colombie, vivent de nombreuses familles déplacées par le conflit armé. Dans les quartiers, le taux de chômage est très élevé (20%), les services publics insuffisants (éducation, accès à l'eau) et les habitants, en majorité afro-descendants, subissent stigmatisation et discriminations. Cali est une zone d'insécurité majeure où le taux d'homicide est extrêmement élevé. Une partie des victimes sont des adolescents et des jeunes, et les jeunes filles et les femmes sont fréquemment victimes de violences sexuelles.

Différents acteurs armés, principalement des bandes criminelles, s'adonnent en outre au recrutement des enfants et adolescents. Les jeunes voient quant à eux les activités délictueuses comme une solution à leurs besoins économiques ainsi qu'une compensation aux carences affectives au sein des familles et au manque de projet de vie (mauvais investissement du temps libre, déscolarisation).

L’action de Terre des Hommes Suisse

À travers ses Casas de restauración juvenil Fransisco Esperanza (maisons de restauration pour les jeunes), la Fundación Paz y Bien, partenaire de Terre des Hommes Suisse, apporte un appui psychosocial aux enfants et jeunes susceptibles d'être recrutés par des groupes armés ou de s'adonner à la violence. Le projet vise à réorienter les jeunes vers des activités légales et redonner un sens à leur projet de vie, restaurer les liens familiaux et restituer leurs droits. Il fonctionne sur une base de participation volontaire et inclut des activités sportives et culturelles qui tiennent compte des zones du pays dont proviennent les jeunes.

Les maisons Fransisco Esperanza représentent aussi des lieux d'accueil et de formation où les jeunes qui ont enfreint la loi, commis des offenses ou des infractions, trouvent des personnes qui les écoutent et les accompagnent dans la reconstruction de leurs relations sociales. La justice restaurative est une des bases du projet: mis en lien avec leur victime, les jeunes trouvent les moyens de réparer les torts et de renouer la confiance.

Ainsi, au-delà de la prévention des activités délictueuses des enfants et des jeunes, l'intervention contribue à la réduction de la violence dans ces quartiers de Cali. Elle redonne également des espoirs pour un autre avenir.