Education adaptée en milieu rural

Ilhéus / Brésil

Une éducation adaptée au milieu rural, une agriculture durable, des jeunes mis en valeur… le cacao ne fait plus vivre la région, mais les écoles familiales agricoles proposent une alternative pleine de bon sens.

En 1900, jusqu’à 90% de la production mondiale de cacao provenait de la région sud de l’Etat de Bahia. Depuis, les choses ont bien changé: le Brésil tout entier ne fournit plus que 5% du cacao mondial.
L’école est obligatoire, mais avoir accès à l’instruction est difficile quand on habite à des kilomètres et quand les parents comptent sur vous pour participer à leurs tâches.

Une réponse intelligente à ce problème? Les écoles agricoles familiales qui offrent une éducation adaptée au contexte local, avec un internat pour épargner aux élèves les interminables déplacements. 

L'action de Terre des Hommes Suisse

Le programme soutenu par Terre des Hommes Suisse et son partenaire local, l'école familiale agricole Margarida Alves (EACMA), comprend d’abord l’enseignement: branches scolaires traditionnelles, formations en agriculture et en élevage, activités créatrices. L’école organise régulièrement des formations pour les éducateurs, des ateliers artistiques ou encore des journées à thème destinées aux jeunes et aux femmes, notamment sur la question du genre. Les cultures et petits élevages de l’école (poules, lapins, chèvres) couvrent la majorité des besoins en fruits et légumes et une bonne partie des besoins en viande, aussi bien pour les élèves que pour le personnel.

Pendant la quinzaine à l’internat, la cohabitation offre la chance d’enseigner d’autres valeurs aux élèves: le respect de l’autre, le partage des tâches, la valorisation de toutes les activités. L’élève reçoit des responsabilités et trouve une écoute. Il a son mot à dire, peut-être pour la première fois de sa vie...
Pendant la quinzaine à la maison, les élèves appliquent les méthodes apprises à l'internat: créer un élevage de lapins, installer un composteur, combattre les fourmilières, améliorer les plantations familiales de manière écologique, etc.

Au fil des années, les jeunes acquierent des compétences scolaires et techniques, mais aussi des compétences personnelles et une auto-estime nécessaires à leur épanouissement personnel et à la construction d'un projet de vie valorisant.

Les représentants de l'EACMA se déplacent régulièrement dans d'autres communautés agricoles où ils organisent des séminaires et des formations pour partager leur expériences de plus de 15 ans dans l'éducation contextualisée.