Justice juvénile et protection des mineurs

Bihar / Inde

Quelle justice pour les mineurs ? Quels droits pour les enfants ? Quelle protection judiciaire quand on vit dans la rue ? Questions cruciales pour des centaines d'enfants dans le nord de l'Inde. Ce projet contribue à y répondre.

En Inde, acheter un enfant à ses parents démunis pour le revendre ensuite, par exemple à un proxénète ou à un esclavagiste cherchant de la main-d'oeuvre corvéable à merci, est un phénomène trop fréquent. Dans l'Etat du Bihar, Terre des Hommes Suisse travaille avec son partenaire Bal Sakha pour réduire les dangers qui guettent les enfants. Le programme comprend l'accueil et la formation des enfants et des jeunes, ainsi que la sensibilisation de la population et des médias. Il touche aussi les acteurs institutionnels confrontés à la traite des enfants: policiers, avocats, autorités publiques.

L’action de Terre des Hommes Suisse

Le programme de Bal Sakha comprend l'accueil et la formation des enfants des rues. L'organisation partenaire de Terre des Hommes Suisse travaille avec les enfants détenus avant, pendant et après leur procès; en effet, un grand nombre d'enfants arrêtés vivent dans la rue. Beaucoup sont partis de chez eux pour des raisons économiques ou pour fuir les violences familiales; Bal Sakha leur offre un refuge avec un centre de jour et un centre de nuit dans lesquels ils peuvent se laver, manger, mettre leurs affaires en sécurité, discuter de leur situation avec des éducateurs et imaginer des solutions: par exemple, envisager une formation en menuiserie ou en cuisine. L'organisation favorise le retour dans la famille pour les plus jeunes ou, s'il est préjudiciable, une prise en charge dans un internat. Son centre de formation professionnelle propose de nouvelles perspectives aux jeunes. Bal Sakha a tissé des liens étroits avec des employeurs, de petits entrepreneurs qui choisissent de faire confiance aux jeunes.

Grâce à ce projet, des enfants travailleurs trouvent un abri dans les centres de Bal Sakha, des enfants déscolarisés reprennent le chemin de l'école, des cas de mariages forcés de jeunes filles sont stoppés. Les enfants qui ont besoin d'aide et les jeunes en conflit avec la loi participent à des activités culturelles et renforcent leurs capacités d'apprentissage, pour entendre une autre musique d'avenir que celle des dangers de la rue.

Un travail de sensibilisation est mené parallèlement. C'est toute la société qui doit être informée sur la justice des mineurs. Dans ce cadre, des formations sont mises sur pied pour les professionnels concernés (avocats, magistrats, policiers, gardiens de prison). Bal Sakha cherche ainsi d'une part à assurer la prévention en protégeant les jeunes et en leur offrant une formation, d'autre part à faire respecter la loi lors d'arrestations.

Enfin, Bal Sakha participe à la campagne internationale de lutte contre la traite des enfants.

Jour après jour, les droits des enfants sont mieux protégés.