Promotion de la citoyenneté des jeunes

El Alto, La Paz et Sucre / Bolivie

Les jeunes, futurs champions de la mobilisation politique et sociale

En Bolivie, les jeunes ne veulent plus compter pour du beurre! Tranchant avec une tradition patriarcale solidement ancrée, ils souhaitent à présent que leurs intérêts et aspirations soient entendus, et prendre part activement aux décisions qui les concernent.

En cela, ils sont soutenus par le nouveau Code de l’enfance et de l’adolescence du pays, élaboré en 2014, qui reconnaît le droit à une pleine participation des enfants et des jeunes dans la vie familiale, sociale et politique.

Comme les jeunes du monde entier, ceux de Bolivie sont pleins d’énergie et d’optimisme, mais pour que leur participation ne reste pas symbolique, il est important qu’ils soient formés au leadership afin de mieux défendre leurs droits, et que leurs organisations soient renforcées.

L'action de Terre des Hommes Suisse

Dans la région de La Paz et de Chuquisaca, Terre des Hommes Suisse a créé un partenariat avec le Ceadl (Centre d’études et d’appui au développement local), une association de jeunes et de professionnels axée sur la participation citoyenne et la formation politique des jeunes.

L’objectif principal du projet est de former de jeunes leaders, capables d’assumer des rôles de représentation politique dans leurs quartiers et leurs organisations, et de former à leur tour d’autres jeunes à l’exercice de la citoyenneté et à la défense des droits humains.

La formation se réalise principalement au travers d’ateliers, organisés en collaboration avec les collèges et les universités. Les sujets abordés sont très variés:

  • droits de l’enfant et droits humains
  • relations hommes-femmes
  • citoyenneté et démocratie
  • communication
  • leadership
  • négociation et résolution de conflits
  • élaboration de projets de loi, d’ordonnances municipales et autres textes légaux
  • gestion des affaires publiques

Par ailleurs, le projet promeut la création et le renforcement de mouvements d’adolescents et de jeunes.

L’accent est mis sur l’usage des nouvelles technologies de l'information (réseaux sociaux, internet, wiki, etc.), afin de renforcer la capacité de mobilisation sociale et politique de ces jeunes et leur permettre de travailler en réseau à l'échelle régionale, voire nationale.

L'impact de cette formation des jeunes à la citoyenneté ne s'est pas fait attendre. En effet, plusieurs bénéficiaires du projet de Terre des Hommes Suisse et Ceadl ont activement participé à l’élaboration des constitutions municipales del Alto et de Sucre, afin d’y intégrer leurs propositions et revendications!