Brésil

Terre des Hommes Suisse agit pour le respect des droits et la dignité des enfants

Le Brésil peut être définit comme pays de la joie de vivre et de contrastes. Contrastes entre les propriétaires terriens, dont 2% possèdent près de la moitié des terres, et les paysans sans terre qui se retrouvent tributaires de ces grands propriétaires.

Dans les villes, la violence est omniprésente, le nombre d’homicides effrayant et les abus sexuels envers les enfants fréquents. Le travail des enfants s’est banalisé. Les conditions de vie sont également difficiles dans les campagnes et ont poussé les familles à venir s’installer dans ces favelas où le chômage est très élevé. La scolarisation est l’un des défis majeurs pour le Brésil.

Terre des Hommes Suisse
axe son travail dans 3 domaines

1. Défendre les droits des enfants
Avec ses partenaires, Terre des Hommes Suisse mobilise la société civile pour favoriser l’application de la Convention des droits de l’enfant et de l’ECA (Statut de l’Enfant et de l’Adolescent). La population est ainsi sensibilisée aux conséquences dramatiques de l’exploitation et des abus sexuels commis sur les enfants et les adolescents. Des débats publics sont organisés, ainsi que des conférences auprès de la police municipale, dans les écoles et dans les centres médicaux. En amont, Terre des Hommes Suisse et ses partenaires garantissent l’accueil et l’éducation des petits de 0 à 6 ans, au sein de crèches et de garderies. Ces structures sont très demandées par des familles souvent monoparentales dont la mère doit s’absenter du foyer pour subvenir aux besoins de la famille.

2. Favoriser l’accès à une éducation de qualité
Dans la plupart des régions rurales, il existe des inégalités flagrantes quant à l’accès à l’éducation des enfants. La mortalité infantile et le taux d’analphabétisme sont très élevés. Terre des Hommes Suisse et ses partenaires cherchent à développer une structure éducative qui s’intègre au milieu rural et qui permette à l’enfant d’acquérir les compétences scolaires, techniques et personnelles utiles à son avenir. Grâce à l’élaboration de nouvelles directives nationales, il s’agit aussi de réformer et d’adapter de nombreuses écoles préscolaires et de faciliter par-là une prise de conscience des enjeux pédagogiques. Dans le Nordeste – région la plus pauvre du Brésil – le nombre de saisonniers ou de métayers qui travaillent dans des conditions extrêmement dures est important. Terre des Hommes Suisse et ses partenaires appuient le travail des associations paysannes en leur apportant les moyens techniques pour exploiter les terres reçues de l’État fédéral. Des cours d’alphabétisation pour adultes et la mise à disposition d’un spécialiste agronome permettent d’améliorer les conditions de vie des familles.

3. Renforcer une économie durable en préservant la culture des populations amérindiennes en Amazonie
Dans la région amazonienne – souvent laissée pour compte – des peuples autochtones s’organisent pour revendiquer leurs droits traditionnels, et conserver leur culture, leur langue, tout en apprenant le portugais, langue officielle du pays. Terre des Hommes Suisse soutient, dans cette région, des programmes garantissant une sécurité alimentaire à la population ainsi que des projets d’éducation bilingue, permettant ainsi aux peuples autochtones d’exercer leurs droits fondamentaux.