Prévention de la traite juvénile

Cuzco et Madre de Dios / Pérou

Les droits de l’enfant et le développement durable valent tout l’or du monde!

Dans le département du Madre de Dios au sud du Pérou, une grande partie de la population sont des immigrants des zones andines, notamment de Cuzco. La plupart d'entre elle est en quête d'opportunités économiques pour une vie meilleure, en particulier dans l'extraction aurifère et forestière. L'orpaillage hors de contrôle a des conséquences dramatiques: désintégration familiale, alcoolisme, violence, sans compter la destruction de la forêt amazonienne et la pollution des sols et des rivières. Les enfants sont les premiers touchés, victimes de maltraitance, de travail forcé et de prostitution dans les camps miniers.

L'action de Terre des Hommes Suisse

Le programme soutenu par Terre des Hommes Suisse s'intègre dans une approche globale de la problématique liée à l’extraction minière (voir le programme global droits des enfants en zone minière).

L'un des axes de travail est la protection des enfants victimes de la traite, d’exploitation au travail et de prostitution. De plus, une éducation adaptée est offerte aux enfants et jeunes en situation difficile (conflit familial, abus, difficultés scolaires) et de zones rurales sans accès à l’éducation. Pour combattre les causes de la migration des jeunes et leur vulnérabilité, et pour assurer une bonne réintégration des victimes, il faut leur offrir des formations professionnelles et des alternatives économiques. La réinsertion dans les familles d'origine est encouragée si les conditions le permettent, avec un suivi sur le long terme assuré par une étroite collaboration entre les partenaires de Madre de Dios et de Cuzco et les institutions gouvernementales.

Un travail de sensibilisation des communautés et des jeunes s'effectue en amont, dans la région andine de Cuzco, d'où migrent la plupart des enfants.

Une action de lobbying est menée auprès de la population locale comme des autorités sur les impacts de l’activité minière et pour limiter concrètement les violations des droits des enfants.

Depuis 2011, les impacts sociaux et environnementaux liés à l'extraction aurifère dans le département de Madre de Dios connaissent un important écho sur le plan national et international. Pour exemple, la visite du programme en 2013 par la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les formes contemporaines d'esclavage a été à l'origine de mesures prises par le gouvernement péruvien contre le crime de la traite.

Ainsi, dans la région des chercheurs d’or, Terre des Hommes Suisse lutte activement contre la traite des enfants tout en mettant en place des activités favorisant le développement durable.

Fichier attachéTaille
PDF icon tdh_journal-125-perou-8-9.pdf189.56 Ko