Protection des enfants en migration

Odisha et Telangana / Inde

Attirés par la forte demande en main d’œuvre des briqueteries du sous-continent indien, des enfants se lancent seuls dans un voyage périlleux de 1000 km, à l’issue duquel ils se retrouvent dans des conditions de travail et de logement inhumaines. Terre des Hommes Suisse leur apporte protection et soutien.

Avec une vitesse déconcertante, elle prend un bloc de terre argileuse, le dépose dans un moule rectangulaire, l’aplatit de ses petites mains pour enlever le surplus, le démoule, et pose la brique ainsi formée à côté d’une autre. Jusqu’à 300 fois par jour, Kavita, 9 ans, répète les mêmes gestes, sous une chaleur de plomb.

Elle a quitté son école et parcouru 1000 km en train, seule, sans connaître exactement sa destination, en espérant gagner de quoi survivre. Elle ne sait pas qu’elle a été piégée. Aujourd’hui, elle travaille 12 heures par jour dans une briqueterie du Telangana, pour repayer l’avance faite dans son village par un intermédiaire sans scrupule.

Comme Kavita, de nombreux enfants des villages défavorisés de l’Orissa quittent chaque saison leur famille, leurs voisins et leurs amis, pour se retrouver à travailler et vivre dans des conditions infrahumaines. Ils sont attirés par les emplois promis dans l’industrie de la brique, florissante dans un pays où de nouvelles habitations et bureaux sont construits à tour de bras. 

La forte demande en briques oblige hommes, femmes et enfants à de plus en plus de productivité, au mépris du droit du travail, des droits de l’homme et des droits de l’enfant. Exploités, mal nourris, vivant dans un environnement sans hygiène, privés de loisirs et d’école, les enfants sont les premières victimes de maladies, ainsi que d’abus physiques et sexuels.

Ils sont également très vulnérables durant le long périple qui les mène à leur destination: voyageant sans billet, de retrouvant dans un Etat dont ils ne parlent pas la langue, ils sont souvent arrêtés et malmenés. Certains enfants meurent déshydratés ou asphyxiés dans les trains bondés.

De retour dans leur village, nombreux sont ceux qui ne veulent plus retourner à l’école et oublient ce qu’ils avaient appris avant de partir.

L'action de Terre des Hommes Suisse

Les violations des droits de l’enfant sont particulièrement graves en ce qui concerne les enfants qui migrent pour travailler dans les briqueteries. Terre des Hommes Suisse travaille avec l’organisation indienne Youth Service Center (YSC) pour protéger les enfants originaires de 15 villages de l’Etat d’Orissa migrant au Telangana. Elle est présente sur tout le parcours de migration des enfants: dans leur village d’origine, dans les gares qui jalonnent leur itinéraire, ainsi que dans les briqueteries qui les emploient. Elle tente aussi de prévenir la migration, en favorisant le maintien ou le retour de ces enfants à l’école.
Terre des Hommes Suisse agit sur plusieurs plans.

1. Sensibiliser les communautés aux risques de la migration et organiser une surveillance des enfants dans les villages

  • Sensibilisation des familles aux risques et impacts de la migration sur leurs enfants;
  • Identification des causes de migration des enfants;
  • Formation de comités de protection des enfants dans les villages;
  • Création d’un registre informatisé pour identifier les enfants et les suivre dans leur parcours migratoire.

2. Préserver la sécurité et la santé des enfants en migration

  • Le long des voies ferrées: sensibilisation du personnel des chemins de fer, visite des enfants détenus;
  • Dans les briqueteries: visite des sites et secours aux enfants en situation de travail forcé ou malades.

3. Eduquer les enfants migrants aux droits de l’enfant

  • Information sur les risques de la migration (violence, abus, négligence, exploitation) et sur droits de l’enfant pour apprendre à y faire face;
  • Promotion de la création d’associations pour les enfants migrants.

4. Prévenir les risques migratoires et le travail des enfants grâce à l’école

  • Prévention de l’abandon scolaire et soutien du retour à l’école des enfants.