Bolivie: les enfants font entendre leurs voix!

Sur le thème de «construire l'espérance», cinquante-quatre enfants et adolescents bénéficiaires des projets soutenus par Terre des Hommes Suisse dans quatre départements boliviens se sont réunis en septembre dernier à Cochabamba pour une rencontre au sommet. Cet événement était organisé par la coordination de Terre des Hommes Suisse en Bolivie, avec pour objectif de diffuser et de renforcer sa politique de protection des enfants auprès de chacun de ses partenaires.
 
Les jeunes s'expriment

Provenant de La Paz, Chuquisaca, Potosi et Cochabamba, les adolescents ont travaillé par petits groupes sur des thèmes qui les concernent, échangé des expériences et élaboré des propositions pour améliorer leur protection.

L’un des groupes a débattu de la situation des filles, des discriminations qu'elles subissent dans le système éducatif, des stéréotypes liés au genre et de leur vulnérabilité face à la violence. Quatre émissions radio ont été produites sur le droit de s'habiller de la couleur qui leur plaît, la répartition équitable des responsabilités garçons-filles dans les familles, le travail d'employé domestique et la fierté de leurs traditions culturelles.

À travers des jeux et des activités pédagogiques, un autre groupe a imaginé des propositions pour promouvoir la protection et l'autoprotection des enfants. La famille, l'école ou les réseaux sociaux ont été identifiés comme des espaces à risque et potentiellement reproducteurs de violences. Plusieurs messages sont nés des débats: El único alto para el maltrato es romper el silencio [la seule façon d'arrêter la maltraitance est de rompre le silence], un chat puede quitarte la vida [un chat – discussion en ligne – peut te faire perdre la vie], no permitas que una amenaza calle tus palabras [ne permets pas à une menace de faire taire ta voix]. Un catalogue de mesures de protection a été diffusé durant la rencontre.

Un troisième groupe a recouru à la vidéo pour générer un débat sur la participation et le «protagonisme» des jeunes dans les projets et les espaces publics locaux. Utilisant des caméras, menant des interviews, ils ont imaginé une trame, puis mis en scène et joué un téléjournal. Ils ont ainsi pu présenter la dynamique de la rencontre, les perceptions et les opinions des participants comme les activités culturelles et les échanges entre jeunes et associations. Chacun est rentré heureux, fort de nouvelles idées, connaissances et motivation pour l'avenir!