Robin des Watts: vers de nouveaux horizons

10 Juillet 2017

«Il faut préserver la nature et aider les enfants qui n'ont pas notre chance»: telle pourrait être la nouvelle devise de Robin des Watts. C’est en tout cas le message retenu par Laura, élève de 7P de l’école de Cartigny (Genève). Afin d’approfondir les réflexions suscitées par ce programme, une fiche pédagogique est désormais à disposition des élèves. Elle permet  de répondre aux questionnements habituellement soulevés grâce aux activités ludiques. Comment Robin des Watts améliore-t-il la vie des enfants à l’école sur les hauts plateaux andins? Qu’est-ce qui pousse sous une serre à 4000 mètres d’altitude? Quels sont les moyens de transport que j’utilise le plus souvent?

Camille Batardon, enseignante à l’école de Cartigny, estime que «la fiche est un excellent support pour faire émerger des discussions! Les élèves ont vite accroché. De plus, elle est très bien conçue, avec des images et des exercices.» Et de préciser, au sujet de la page concernant la thématique de la mobilité: «Cela a généré un débat vraiment très intéressant. On a parlé avec mes élèves de leur manière de se déplacer, par exemple de venir à l'école, en la comparant avec celle des enfants d'Acocancha, et des petites habitudes à changer pour améliorer l'impact sur l’environnement.»

Un matériel pédagogique à disposition des élèves

Les outils pédagogiques réalisés par Terre des Hommes Suisse et Terragir-énergie solidaire font réfléchir les plus jeunes sur les droits de l’enfant, et montrent que des solutions existent pour faire face aux problèmes rencontrés par les populations les plus défavorisées. Dernièrement, des posters et des maquettes ont été conçus afin que de jeunes « ambassadeurs » puissent présenter Robin des Watts à d'autres élèves, en expliquant eux-mêmes le sens des économies d’énergie réalisées dans leur établissement et en mettant en avant les aménagements accomplis dans les écoles au Sud. Des réalisations efficaces qui ont été rebaptisées sous des noms plus imagés : le vélo solidaire, la douche solaire, la serre magique, etc.

Un programme qui s’étend à un plus large territoire

Depuis 2009, le programme Robin des Watts a permis à Terre des Hommes Suisse de soutenir seize écoles au Pérou et deux internats en Bolivie. Leurs infrastructures, situées dans les Andes autour de 4000 mètres d’altitude, ont été rénovées afin d'améliorer les conditions thermiques – chauffage et isolation inexistants à l'origine, pour une température extérieure avoisinant le 0°C. Cela profite chaque année à plus de 700 enfants.

En 2017, de nouveaux partenaires intègrent le programme. Tout d’abord à Cuzco, au Pérou, afin que des enfants d’une autre région andine puissent bénéficier du soutien apporté par les élèves suisses. Là-bas aussi, les installations permettront de réduire les maladies respiratoires liées au froid dans les salles de classe, et donc l’absentéisme scolaire: sont prévus une isolation et l'aménagement d'une serre adossée au bâtiment de l’école, qui augmenteront «passivement» la température intérieure de 10-15 degrés, la serre permettant en outre la culture de variétés potagères qui amélioreront l'alimentation des élèves.

Sur la côte caraïbe de Colombie, le défi  consistera inversement à rafraîchir les espaces scolaires où les élèves sont actuellement obligés de travailler dans une chaleur insupportable. Un projet pilote se prépare en collaboration avec l’université de Córdoba. Dans la périphérie de Dakar, au Sénégal, un bâtiment bioclimatique doté de panneaux solaires sera construit pour le centre socio-éducatif Eden.

En Suisse, notre alliance avec Terragir-énergie solidaire a permis de sensibiliser 1200 élèves en 2016, pour la plupart dans le canton de Genève. Pour aller plus loin, une nouvelle convention entre nos deux institutions a été signée, qui va permettre de sensibiliser davantage d'écoles sur l’ensemble du territoire romand. L’aventure Robin des Watts continue!